Des soins de maternité sont couverts par l'assurance de base LAMal, mais quelles assurances pour le nouveau-né, l’accouchement (mi-privée et privée) et quelles démarches administratives ?

La future maman doit prendre de nombreuses décisions pour préparer sa maternité et l’accouchement. Pour rester simple, voici 6 points à garder en tête :

  1. mettre en place son assurance complémentaire avant la grossesse

  2. mettre en place l’assurance prénatale du bébé pendant la grossesse

  3. assurer la bonne couverture de son enfant à naître

  4. suivre la check-list de la future maman, qui prévenir? et quand prévenir?

  5. éviter les surprises, connaître les prestations maternité qui sont couvertes par l’assurance de base

  6. pour conclure et pour bien préparer votre maternité

Mettre en place son assurance complémentaire maternité avant la grossesse

Une assurance complémentaire hospitalisation en division semi-privée ou privée, permet à la future maman de bénéficier d’un large éventail de prestations :

  • le confort, avec séjour à la maternité en chambre double ou individuelle selon le niveau de la complémentaire. L’intimité et la tranquillité de la maman et du bébé seront respectées.

  • la sécurité, avec libre choix du médecin obstétricien, il est possible d’être suivie par le médecin-chef ou le chef de clinique.

  • la liberté, avec couverture des soins étendue dans tous les hôpitaux de Suisse, et accès est également ouvert aux cliniques privées.

  • les bonus qui font la différence, avec participation aux frais de séjour pour la personne qui accompagne la maman, garde d’enfant, préparation à l’accouchement, gymnastique prénatale et postnatale etc...

L’assurance complémentaire en division semi-privée ou privée est donc idéale pour une bonne couverture des soins en cas de maternité mais attention : elle prévoit un délai de carence (en cas de maternité) d’un an !

Il faut donc anticiper et la mettre en place AVANT d’être enceinte.

Si au moment de l'accouchement, votre délai de carence n'est pas terminé, alors les frais complémentaires (chambre privée...) seront à votre charge. Des cliniques refusent même la prise en charge.

Mettre en place la prénatale pendant la grossesse

Votre enfant devra avoir une couverture maladie dès sa naissance, pour cela il existe les assurances prénatales.

Ces assurances sont composées d'une assurance de base obligatoire, et d'assurances complémentaires.

L'assurance prénatale peut être mise en place dès la grossesse, la date de prise d’effet du contrat correspondra au jour de naissance de l’enfant. Cela signifie que l’enfant sera couvert dès sa naissance et que la prime sera due dès sa naissance également. Ainsi, votre bébé bénéficiera à coup sûr de toutes les assurances complémentaires que vous aurez choisies pour lui, sans avoir un examen de santé à faire valider par l’assureur.

Cette offre d’assurance propose une protection optimale même en cas de naissance prématurée.

Cet avantage de l’assurance prénatale est décisif si votre bébé est malade à la naissance. Il aura alors besoin d'une bonne couverture, mais comme les assurances complémentaires sont conditionnées par un questionnaire santé, examiné par l’assureur, il sera souvent trop tard! Même bénins, les problèmes oculaires, les problèmes de peau, la fièvre, les régurgitations, la diarrhée ou une petite infection marqueront un arrêt brutal de la demande d’assurance complémentaire de votre nouveau-né !

Si vous n’avez pas souscrit d’assurance prénatale, à sa naissance, votre enfant bénéficiera uniquement des prestations de la base LAMal. Vous aurez au maximum 3 mois après la naissance pour l’assurer et la rétroactivité s'appliquera sur les prestations fournies par la base LAMal (remboursements) comme sur les primes (montants dus à l'assureur).

S'assurer de la bonne couverture de son enfant à naître

Dans le cas d’une assurance prénatale, certaines caisses d’assurance maladie ne proposent pas les mêmes assurances complémentaires pour la maman et pour l’enfant à naître.

Il faut donc comparer les contrats car, notamment, l'hospitalisation en privé ou semi-privé est rarement proposée avant la naissance de l'enfant.

Soyez attentif à ce point, si la maman a une assurance en division mi-privée mais que son enfant n'en bénéficie pas et qu’il doit être pris en charge à sa naissance, la clinique pourra :

  • refuser la prise en charge
  • demander à ce que l'enfant soit soigné en division commune (dans l'hôpital du canton)
  • ou facturer les frais aux parents

Les soins liés directement à l'accouchement, les éventuelles complications et les frais de séjour du nouveau-né sont pris en charge par l'assurance de la maman. Si l'enfant est malade c'est sa propre assurance qui couvrira les frais.

Suivre la check-list de la future maman : qui prévenir et quand prévenir ?

Une fois que votre grossesse est confirmée vous devez prévenir votre employeur afin de bénéficier de la prise en charge du congé maternité (maintien de salaire selon les règles de votre canton, en général 80%).

Bien qu’aucune réglementation ne fixe de délai à respecter, l'employeur est généralement prévenu avant la fin du 3ème mois de grossesse.

Pensez bien également à prévenir votre assureur maladie car tous les soins liés à la maternité seront remboursés sans franchise ni quote-part.

De plus, à partir de la treizième semaine de grossesse et jusqu’à huit semaines après l’accouchement, tous les soins en cas de maladie - en lien ou non avec la grossesse - seront remboursés sans franchise ni quote-part. Seuls les soins dentaires et les prestations relevant des mesures de prévention ne sont pas exemptés de participation aux coûts.

Si vous oubliez de prévenir votre assureur, c'est l'hôpital qui s'en chargera en lui demandant une garantie d'hospitalisation.

L'assureur indiquera alors à l'hôpital les prestations de confort dont vous pouvez bénéficier :

  • Si vous avez une assurance complémentaire vous permettant d’être hospitalisée en division semi-privée ou en division privée, vous avez le choix de l’établissement hospitalier et du médecin accoucheur. Il faut bien vérifier depuis quelle date vous avez souscrit cette complémentaire car le plus souvent le délai de carence sur la maternité est d’un an.

  • Si vous bénéficiez uniquement de la base LAMal, vous serez hospitalisée en division commune. Cela signifie que vous devrez faire votre suivi de grossesse et accoucher dans un hôpital cantonal. Vous n’aurez pas le choix du médecin.

L'assurance de la mère couvre les frais liés à la grossesse, à l'accouchement et à la naissance de l'enfant. Elle ne couvre pas les soins de l’enfant après la naissance.

Eviter les surprises, connaître les prestations maternité de l'assurance de base LAMal

La base LAMal prend en charge à 100% les prestations spécifiques de la maternité, à savoir:

  • les examens préventifs : amniocentèse et analyse du placenta (en cas de risque élevé)
  • les examens de contrôle effectués par un médecin ou une sage-femme ou prescrits par un médecin, pendant et après la grossesse
  • l’accouchement à domicile, dans un hôpital ou une maison de naissance
  • une contribution aux frais de cours de préparation à l’accouchement
  • les conseils en cas d’allaitement
  • les prestations effectuées par les sages-femmes avant, pendant et après l’accouchement

Les sages-femmes peuvent effectuer les prestations suivantes, remboursées à 100% par la base LAMal:

  • Examens de contrôle
  • Prescription d’un contrôle ultrasonique
  • Examen pré-partum au moyen de la cardiotocographie
  • Contrôle post-partum entre la sixième et la dixième semaine post-partum
  • Préparation à l’accouchement. La base LAMal prend en charge une contribution de 150 francs pour un cours individuel ou collectif.
  • Conseils en cas d’allaitement. La base LAMal prend en charge les coûts de trois séances.

S’agissant du suivi de soins post-partum à domicile durant les 56 jours suivant la naissance, les sages-femmes peuvent effectuer les visites suivantes :

  • en cas de naissance prématurée, de naissance multiple, de premier enfant ou de césarienne, 16 visites au plus, et au maximum cinq fois une deuxième visite le même jour. Une prescription médicale est requise pour des visites à domicile supplémentaires.
  • dans les autres situations, durant les 10 jours suivant la naissance, en plus des visites à domicile, au maximum cinq fois une deuxième visite le même jour. Une prescription médicale est requise pour des visites à domicile supplémentaires.
  • après les 56 jours suivant la naissance, des visites à domicile supplémentaires sont possibles uniquement si elles sont prescrites par un médecin.

C’est en détaillant les couvertures que l’on note les limites de la couverture de base LAMal.

Pour conclure et pour bien préparer votre maternité

Avec ces 5 points, vous aurez bien commencé à préparer votre maternité et votre accouchement. Cette bonne préparation vous permettra de profiter pleinement de l’arrivée de votre bébé. Nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Laurence Tailhardat
responsable des ventes
Titulaire la certification d'Intermédiaire en Assurance AFA, Laurence travaille main dans la main avec les entreprises pour la couverture maladie de leurs employés.