• Accueil
  • >
  • Choisir mon Assurance Maladie

Choisir mon Assurance Maladie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
L'assurance Maladie Complémentaire

Table des matières

Les dépenses d’assurance maladie sont importantes dans le budget des familles suisses.
L’offre d’assurance maladie est complexe.
Bien choisir exige de la méthode et prendre le temps nécessaire.

Une démarche en trois étapes accompagne mon choix :

  • 1 – Définir le niveau de soins requis : Eco, Standard ou Premium

 

  • 2 – Choisir les remboursements prioritaires
    Au cours des étapes 1 et 2, mon besoin de soins et de remboursements est détaillé
    . Les assurances maladies complémentaires sont ajustées à mon besoin. Les soins que l’assurance obligatoire de base LAMal propose sont normalisés et définis par la réglementation de l’OFSP (Office Fédéral de Santé Publique). Leur couverture est obligatoire. La base LAMal intervient donc peu dans les deux premières étapes.

 

  • 3 – Réduire le prix de l’assurance maladie
    L’étape 3 se concentre sur la réduction du prix de l’assurance maladie
    . Les options de l’assurance LAMal de base sont ajustées pour se conformer à mon budget. Les assureurs proposent des modèles alternatifs, des niveaux de franchise qui permettent de réduire le coût des primes LAMal.


Contactez nos specialistes

 

Etape 1 – Définir le niveau de soins

L’ assurance maladie obligatoire LAMal ne couvre pas tous les types de soins. L’assurance maladie complémentaire prend en charge des prestations qui ne sont pas remboursées par la base LAMal.

Les assurances complémentaires sont facultatives mais nécessaires si je souhaite bénéficier d’une bonne couverture maladie. En Suisse, l’ assurance LAMal de base me garantit un accès à ce qu’on appelle le réseau cantonal de soin; cependant, ce régime présente des lacunes.

 

Pour accéder aux meilleurs soins

Le malade peut avoir des besoins qu’il faut couvrir avec une assurance maladie complémentaire, par exemple pour réduire le délai d’attente pour une opération en changeant d’hôpital cantonal, solliciter un médecin spécialiste plutôt qu’un interne hospitalier, bénéficier d’un accès rapide pour les soins ambulatoires, avoir une chambre individuelle pour mon accouchement… Ce sont quelques unes des prestations médicales permises par une assurance complémentaire.

Une large offre de prestations médicales

Les assurances maladies complémentaires permettent, entre autres, de :

  • Accéder aux hôpitaux et cliniques privés
  • Choisir le praticien généraliste ou spécialiste en “libre choix”
  • Solliciter l’avis du chef de service plutôt que l’avis d’un interne hospitalier de garde
  • Etre pris en charge plus rapidement à l’hôpital, en clinique ou en ambulatoire
  • Avoir un 2ème avis médical
  • Bénéficier de traitements à l’étranger
  • Choisir des prestations de confort (chambre individuelle, garde d’enfants…)
  • Pouvoir activer une assurance complémentaire dans le futur, sans devoir passer par un questionnaire de santé

Certaines de ces prestations sont loin d’être anodines. Par exemple, le double avis médical est de plus en plus demandé par des patients qui prennent en main leur santé. Il permet de “challenger” les avis médicaux et de responsabiliser le patient.
Comme il est souligné dans l’article l’essor du Medtech en Suisse, le programme “patient partenaire” des HUG (Hôpital Universitaire de Genève) affirme que responsabiliser le patient et lui fournir des éclairages complémentaires est bénéfique pour sa guérison.

A la fin de l’étape 1,  j’ai choisi la catégorie de soins Eco, Standard ou Premium pour mon assurance maladie.

Etape 2 : Choisir les remboursements prioritaires

Pendant étape 2, j’ajuste les niveaux de remboursements attendus pour la catégorie de soins que j’ai choisie…

L’assurance de base LAMal, rembourse mal ou pas du tout certains soins ou prestations médicales. Une assurance complémentaire vient combler ces manques de remboursement. Ne pas en avoir, c’est courir le risque d’être en difficultés financières si une maladie ou un accident grave survient.

Au cours de cette étape, je définis les remboursements que je juge prioritaires.

 

L’ Assurance Complémentaire compense les défauts de remboursement

L’ assurance maladie complémentaire améliore les soins et les remboursements de votre assurance de base LAMal :

    • Examens de prévention supplémentaires (grossesse, mammographie …)
    • Frais d’optique, frais dentaire, frais orthodontique
    • Dépenses de rapatriement
    • Médecine alternative, médecine naturelle, médecine douce (homéopathie, naturopathie…)
    • Coûts du fitness et des activités de maintien en forme
    • Versement en capital lors de l’hospitalisation…

Parmi cet ensemble, je choisis la couverture de mon assurance complémentaire « à la carte » ou « en package ».

L’Assurance Complémentaire Maladie suisse, un investissement pour l’avenir

L’assurance complémentaire en Suisse donne aujourd’hui pleinement accès à l’un des meilleurs systèmes médicaux du monde. C’est un investissement pour bénéficier des derniers progrès de la médecine. En définitive, il permet d’accéder aux meilleurs spécialistes et aux dernières technologies médicales.

L’assurance complémentaire en Suisse est aussi un investissement financier. Aujourd’hui, le jeune assuré paye une prime supplémentaire. Demain, il bénéficiera de soins de première qualité.

S’affilier jeune à une assurance complémentaire, c’est donc investir tant que je peux le faire dans une assurance dont je bénéficierai lorsque je serai plus âgé.

Une caisse d’assurance maladie va encore plus loin dans le sens d’un investissement pour l’avenir. Elle propose une assurance complémentaire qui garantit que ma future demande d’assurance complémentaire ne sera pas soumise à un questionnaire de santé. En d’autres termes, c’est une sorte de “libre passage” vers l’assurance complémentaire.

Des conditions d’entrée restreintes

Alors que l’ affiliation à l’assurance obligatoire LAMal n’est pas soumise à un questionnaire, les assurances complémentaires sont soumises à l’examen d’un questionnaire santé. Les caisses maladie étudient le questionnaire et n’ont pas d’obligation à assurer le demandeur.

L’affiliation doit donc être faite avant la survenance d’un souci de santé et de soins médicaux. Dés que ces soins apparaissent dans le questionnaire santé, l’accès à l’assurance complémentaire se voit limité.
De plus, des caisses maladie ont aussi un âge maximum au delà duquel l’affiliation d’une assurance complémentaire n’est plus possible.

Il est donc préférable de ne pas retarder son affiliation à une assurance complémentaire.

Le développement de l’ Assurance Maladie Complémentaire

L’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP) constate une augmentation continue des coûts du système de santé suisse. Les soins et les médicaments sont chers en Suisse. Alors, des scénarios d’avenir prédisent que cette augmentation ne peut plus se répercuter sur le montant des primes de l’Assurance Maladie obligatoire LAMal. En effet, la prime de l’assurance obligatoire LAMal est déjà très chère. De trop nombreux Suisses ont besoin d’aides, subsides cantonaux pour payer leurs primes d’assurance de base.

Des scénarios tablent sur l’arrêt de la prise en charge de prestations médicales par l’Assurance Maladie obligatoire LAMal. D’après eux, L’assurance complémentaire prendra le relai et remboursera ces soins.

A leur découverte, les thérapies innovantes sont trop chères pour être généralisées. Alors, l’assurance complémentaire peut contribuer à leur utilisation. Ainsi, un volume de prescription qui augmente peut faire baisser leur prix. Ce serait finalement bénéfique pour l’ensemble du système de santé.

Les évolutions technologiques de la médecine sont de plus en plus chères. Pour en bénéficier, les familles vont compléter la couverture de l’assurance maladie obligatoire LAMal et choisir une assurance complémentaire.

Etape 3 : Réduire le prix de l’assurance maladie

Après avoir défini le niveau de soins que je souhaite (Eco, Standard ou Premium), je positionne mes objectifs de remboursement.
En étape 3, j’ajuste mon assurance maladie pour en réduire le prix.

Premièrement, je réduis la prime d’assurance de la base LAMal en ajustant : le choix de la franchise, le choix du modèle alternatif :

  • médecin de famille
  • télémédecine
  • 1er avis par téléphone…

Ensuite, je baisse la prime d’assurance maladie complémentaire en ajustant :

  • les modèles “Flex” d’hospitalisation
  • les modèles pluri annuels
  • les rabais famille…

 

Je choisis mon assurance maladie

La démarche en 3 étapes d’helvicare accompagne mon choix d’assurance maladie.
Je suis informé et dispose d’outils pour comprendre et décider selon mes besoins médicaux.
8’000 clients ont utilisé l’approche d’helvicare. Ils parrainent helvicare. C’est un signe de satisfaction.


Contactez nos specialistes

  • Accueil
  • >
  • Choisir mon Assurance Maladie

Demande de devis gratuit

Nous contacter

Par téléphone

Par email